Les mots de l'âme Mexique

Au-delà de l’ouragan

25 juin 2018

En vérité, le chemin vers la transformation a des allures d’ouragan.
Ça bouleverse tout. Ça saccage tout. Tes fondations, tes espoirs, tes rêves, tes croyances.
Tu perds jusqu’à ton identité.
Et parfois, tu expérimentes la désillusion, les adieux. Ceux qui font mal. Si mal que tu crois que tu ne pourras jamais t’en remettre.

Il est tentant de vouloir tout fermer, tout verrouiller, s’enfuir, se cacher. Mais où ?
Depuis que je suis partie j’ai appris que je suis ma propre maison, ma seule raison.

Quand on a envie de tout envoyer valser, de se perdre dans l’extérieur, alors il faut aller voir en dedans. À l’intérieur. Encore, encore, encore.

Regarder la vérité bien en face. À crue, à vif. Même si elle fait mal. Surtout si elle fait mal.

Accueillir l’émotion, la vivre comme elle est. Faire face. Avec courage. Avec amour.

Parce que l’orage passera.
Parce que la vie sait.
C’est pour tout recommencer.

Parce qu’il n’est plus question de me cacher, de ne plus me choisir. Alors, laisser le temps au temps.
Réparer mon cœur.
Respirer malgré tout.

Dans les eaux turquoises du Mexique, je me nettoie, je me purifie, je me répare. J’attends ce jour… ce jour où mon cœur aura cicatrisé et je pourrais respirer seule de nouveau.

J’attends ce jour avec courage parce que je sais qu’il arrivera. Je sais que tout ira bien.
En attendant, l’amour est partout.
Je suis exactement là où je dois être.

Alors chaque jour, je choisis de faire un petit pas de plus… jusqu’à ma renaissance.

Avec amour, Clémence

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply borodine laurence 25 juin 2018 at 15 h 07 min

    Comme il est bon et encourageant de voir que le chemin du possible est partout en nous, dans nos rencontres et dans l’amour de soi. Merci encore pour ce beau témoignage.

  • Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.